Catégories
Lit

Le dictionnaire de la literie

Accordons-nous sur quelques définitions. Les matelassiers et les fabricants de matelas ont la fâcheuse tendance d’utiliser leur jargon. C’est pour cela que nous avons élaboré le premier dictionnaire de la literie pour consolider le lien entre le fabricant de matelas et son client.

Toutefois, derrière ce jargon, rien de sorcier ! C’est tout simplement des mots qui ne nous sont pas familiers. Quelques explications pour demystifier ces termes sans en perdre leur substance !

De côté des ateliers Le Briand, nous nous efforçons d’utiliser un vocabulaire simple pour répondre le plus clairement possible aux demandes du consommateur. Si cela n’est pas possible, nous prenons le temps pour expliquer le concept et ses implications pour lui.

Maintien du matelas

n. Manière dont le matelas soutient votre corps sur l’ensemble de sa surface. Le matelassier l’ajuste en fonction des attentes ainsi que de la morphologie du dormeur.

Capiton

n. Boucle de ficelle qui traverse la garniture du matelas.

Capitonneuse

n. machine qui comprime le matelas afin d’assurer la répartition homogène du garnissage pour une épaisseur régulière.

Lors de la fabrication d’un matelas en laine, le capitonnage peut aussi être réalisé manuellement.

Bouffette

n. Pompom qui augmente la surface d’appui de la ficelle du capiton. Quand cette dernière est serrée, la bouffette permet d’éviter de déchirer le coutil.

Housseaux

n. aiguilles posées pour fermer provisoirement les bords, le temps que le matelas prenne sa première forme dans la fabrication du matelas en laine.

Accueil du matelas

n. Ressenti obtenu en appuyant du bout des doigts sur la surface. Celui d’un matelas de laine est toujours souple.

Matelassier, ère

n. Personne qui confectionne, répare et carde les matelas.

Literie

n. Ensemble des éléments (meuble, sommier, matelas, draps, etc.) qui servent à confectionner et à garnir un lit; matériel de couchage.

Cardeuse

n. Grand peigne mécanique qui «ouvre» la laine et lui donne du volume, avant de la déverser au sol en un tas imposant.

Bordeuse

 n. machine à coudre spéciale pour coudre les bords du matelas de laine et ainsi enfermer la laine dans le coutil.

Métier

n. Cadre sur lequel est tendu la toile du matelas (ou coutil).

Coutil

n. Partie visible du matelas, c’est-à-dire le tissu qui enveloppe le matelas et qui est directement visible à l’œil nu. Il est une partie du matelas très importante puisqu’il va servir à identifier en partie l’accueil du matelas.

Toile forte

n. Toile de juste dont les fils sont tissés très serrés. Elle est « raide » et dense.

Étoupe

n. Reste fibreux non tissé issu essentiellement de la transformation du lin ou du chanvre en fibres.

Semence

n. clou en acier à tête large et plate de tapissier.

Appointer

v. signifie ne pas enfoncer.

Indépendance de couchage

Plus elle est importante et moins vous sentirez les mouvements de la personne qui dort à vos côtés.


Toutes les autres conseils et guides pratiques sur votre literie