Catégories
Matelas

Matelas bio : avis, conseils & comparatif

Les matelas respectueux de l’environnement sont de plus en plus appréciés par les consommateurs. C’est un marqueur de confiance.

Pour conférer le caractère naturel, organique, bio et écologique d’un lit, nous tournons d’abord vers une de ces pièces principales: le matelas. Comment savoir si votre matelas est naturel, organique, bio et écologique ?

Attention toutefois à ne pas abuser de la confiance du consommateur.

Pour qu’un matelas soit qualifié de naturel, organique, bio et écologique, il doit répondre à des critères bien précis. Dans certains cas, le matelas prétendument « vert » ne coche pas toutes les cases.

  1. Qu’est-ce qu’un matelas bio ?
  2. Les critères pour qualifier un matelas de « bio »
  3. Les avantages des matelas naturels et bios
  4. Les types de matelas naturels et bios

Alors que de plus en plus de consommateurs font le choix d’un matelas en fonction de son empreinte écologique, nous avons voulu ici détailler le plus possible des coûts environnementaux aussi bien directs qu’indirectes.

Certains types de matelas sont plus bios que d’autres, au regard de leur chaîne d’approvisionnement, de leur composition et de leur mode de fabrication.

Un matelas est bio si, et seulement si, il est naturel, organique et écologique.

Un matelas bio est souvent associé à la couleur verte.

Cette association fait du sens si la promesse d’un produit favorable à la santé du dormeur et de la planète est tenue sur toute la ligne, c’est-à-dire que tous les critères pour considérer un produit comme « vert » sont remplis.

Qu’est-ce qu’un matelas bio ?

C’est l’assurance de dormir sur un matelas sain 100% naturel, organique et écologique.

Il est réfléchi, fabriqué et distribué selon des principes bons pour la santé de la planète et du dormeur.

Ce sont des caractéristiques qui sont directement liées aux dimensions environnementales et sociétales du produit.

De manière indirecte, ces aspects ont aussi des impacts sur la santé du dormeur. Avoir un produit sain, c’est l’assurant de ne pas souffrir d’effets secondaires indésirables avec des produits toxiques.

Les paramètres naturels, organiques, bios et écologiques d’une literie permettent de garantir une surface de contact qui ne nuit pas à la santé du dormeur.

C’est aussi pouvoir mieux maîtriser son empreinte carbone à titre individuel.

Nous allons d’abord définir les critères d’une telle appellation.

Il est fabriqué à partir de matériaux qui répondent aussi à ses critères.

Si vous avez d’autres critères pour qu’un matelas soit qualifié de matelas naturel, bio et écologique.

Nous souhaitons appliquer la plus grande rigueur dans la définition du « vert » d’un matelas pour un maximum d’exigence vis-à-vis des consommateurs.

Selon le fabricant de matelas, un matelas est « vert » si, et seulement si, il est naturel, organique, bio et écologique.

Si l’une de ces quatres caractéristiques n’est pas présente, alors le matelas ne peut pas être considéré comme « vert ».

Les critères pour définir une telle appellation

Pour qu’un matelas soit qualifié de « vert », un matelas doit être :

  • naturel
  • organique
  • écologique

Il doit être naturel

Un matelas est naturel car il est conçu à partir de matières naturelles comme :

  • le lin
  • le coton
  • la laine vierge
  • le crin de cheval.

Il s’intègre dans un cycle naturel, notamment pour l’extraction ou la production des matières premières. Il est produit sans imposer à l’environnement un processus contre-nature.

Quelques marqueurs pour évaluer ce paramètre :

  • aucun composant chimique n’intervient sur les étapes de transformation du matelas.
  • aucun matériau synthétique compose sur le matelas.

Il doit être organique

Le matelas ne contient que des matières organiques.

La laine qui le composant essentiel du matelas en laine est renouvelable et nécessite une tonte annuelle de mouton.

Certains matelas en mousse de polyuréthane ou en mousse à mémoire de forme, certains matelas en latex ou encore les matelas hybrides sont composés des matériaux synthétiques et ne sont pas certifiés biologiques.

Quelques éléments non organiques qui font perdre le côté « vert » du produit:

  • des ressorts
  • des adhésifs
  • des composants partiellement synthétiques
  • les plastiques d’emballage

Les matières ne doivent subir aucun traitement chimique, ce qui leur ferait perdre leurs qualités organiques.

En regardant l’étiquette du produit, vous pouvez trouver certains procédés qui indiquent des traitements non naturels comme:

  • Sanitized®
  • Actigard® 
  • Aegis®
  • Allerban®
  • Microstop

Ce sont des procédés à base de produits chimiques qui intervienent lors de la fabrication du matelas ou du sommier.

Le matelas ne doit avoir reçu aucun traitement biocide.

Même si ce type de traitement à des bénéfices contre les allergies, les acariens, les bactéries ou encore les odeures, cela représente des risques en termes de toxicité.

L’espace de couche n’est plus 100% sains, notamment pour les organismes vulnérables.

Il doit être écologique

Toute la chaîne de valeur pour aboutir au produit fini doit avoir un coût environnemental limité.

De l’extraction des matières à la production du matelas, l’empreinte carbones est faible.

Le produit est intégralement conçu de manière écologique.

Quelques marqueurs pour évaluer ce paramètre :

  • Des matières premières provenant de France
  • Des circuits courts et locaux
  • Faible dépense d’énergie sur les étapes de transformation
  • Des produits finis durables et recyclables
  • Le mode d’emballage
  • Les émissions nocives, les polluants environnementaux et la présence de métaux lourds au niveau des sites de transformation

À l’examen des conditions pour qualifier de manière complète un matelas comme « vert » ou bio, on s’aperçoit que les certifications sont des points de repère très peu exhaustifs puisqu’elles ne couvrent pas tous aspects décrits ci-dessus, notamment le bilan carbone des matelas basés sur des matières premières extraites loin des frontières européennes.

Quels sont les types de matelas naturels ?

Beaucoup de marques de literie prétendent proposer des matelas naturels. Le côté « vert » est devenu un argument de vente qui plaît aux consommateurs.

Il s’agit ici de pointer du point personne mais bien d’aiguiller le consommateur à faire son choix.

Certains ne seront pas d’accord avec la définition exigeante que nous donnons ici. À partir des informations, il sera temps de vous faire votre opinion en quête d’un matelas naturel, organique, bio et écologique.

Tout dépend ensuite de la façon dont est défini le niveau de « vert » du produit.

Cet aspect n’est d’ailleurs pas le critère qui est pris en compte dans votre processus d’achat. Ils sont multiples et divers. Mais il est de plus en plus déterminant.

À l’examen complet des facteurs qui détermine le caractère « vert » (ou pas) d’un matelas, on s’aperçoit que c’est le matelas en laine vierge qui sort son épingle du jeu.

À ce jour, le matelas en laine est techniquement l’alternative la plus « verte » sur le marché.

Certains considèrent le matelas en bambou ou le matelas en latex 100% naturel comme des matelas bios. Toutefois compte tenu de l’origine des matières premières, le plus souvent, extraites en dehors des frontières européennes, l’empreinte carbone est plutôt élevée avec le transport vers les zones de transformation, en comparaison du matelas en laine dont les matériaux proviennent de France la plupart du temps.

Les autres types de matelas pêchent sur un ou plusieurs aspect(s).

Pour ne citer que quelques exemples:

  • Le matelas en latex 100% naturel utilise des matériaux d’origine lointaine.
  • Le matelas en mousse est composé de matériaux synthétiques non recyclables avec des obsolescences programmées d’une dizaine d’années.

Actuellement, uniquement quelques fabricants spécialisés maîtrisent les fondamentaux d’un matelas bio.

Quels sont les avantages des matelas dits « verts » ?

Le matelas bio s’adapte à toutes les morphologies.

Les matelas en laine sont généralement conçus sur mesure. La fermeté et l’accueil sont ajustés pour servir à soulager les épaules, les hanches et la colonne vertébrale.

Lorsque le matelas bio est fait dans les règles de l’art, il est beaucoup plus durable que les matelas composés essentiellement de matières synthétiques. Cela s’explique par :

  • des matières aux pouvoirs naturellement extraordinaires
  • des matières sélectionnées savamment et traitées avec soin
  • des processus et des techniques de transformation précises, basés sur l’intelligence de la main et affinés sur le temps long

Le matelas en laine peut conserver toutes ses vertus et ses bienfaits d’origine environ 10 ans avant d’être refait (et non jeté).

Le matelas naturel favorise votre bien-être et peut optimiser la qualité de votre sommeil grâce à l’innocuité du garnissage et du coutil pour la santé et la peau du dormeur est la plus faible possible.

Le matelas bio est par exemple une alternative pertinente si vous avez un système respiratoire fragile. Il est fait avec des matières hypoallergéniques.

C’est profiter d’un environnement de couchage sain pour une optique de prévention pour le bien-être.

Au-delà des avantages de conforts pour le dormeur, le matelas bien « vert » profite à la nature, à la société et l’économie où il est produit.

Pour conclure sur la question des matelas bios et naturels

Pour bien choisir votre matelas bio, il y a 3 critères à considérer:

  • des matières premières naturelles
  • l’état organique des matériaux
  • des procédés de transformation écologiques

Il y a un type de matelas qui sort son épingle du jeu au moment de se revendiquer bon pour la santé à la fois de la planète et du dormeur.

Si le matelas en laine fait un garnissage et un coutil de qualité, son confort et sa durée de vie seront au rendez-vous.


Tous les autres conseils et guides pratiques sur votre literie