Catégories
Matelas

Tout savoir sur le surmatelas

Dans ce guide, nous souhaitons apporter de la perspective sur un article de literie qui est souvent conseillé par les vendeurs de literie: le surmatelas.

Comme toute chose, il a des inconvénients qui ne doivent pas être occultés au moment de prendre une décision d’achat.

Ces inconvénients ne le rendent pas indispensable. Bien au contraire, nous pourrions avoir des doutes sur l’utilité réelle et les intentions qui se cachent derrière l’achat d’un surmatelas.

Est-ce qu’un surmatelas ?

Le surmatelas se pose directement sur le matelas. Il vient en complément de votre matelas.

Comme son nom l’indique clairement, il se positionne sur la partie supérieure du lit.

Il est composé de coussinets.

Le panel de surmatelas est assez large avec des caractéristiques, des matières et des prix différents.

Quels sont les types de matelas ?

Il existe plusieurs types de surmatelas:

  • le surmatelas en coton
  • le surmatelas en laine

À quoi sert un surmatelas ?

Il a 3 intérêts à ajouter un surmatelas qui sont principalement avancés :

Le surmatelas et l’accueil

Le surmatelas permet d’apporter plus de confort au niveau de l’accueil (Qu’est-ce l’accueil dans le vocabulaire de la literie ?)

Le surmatelas et l’esthétisme du matelas

Le surmatelas permet de rendre le matelas plus « beau » si le consommateur n’est pas sastisfait de l’aspect esthétique du matelas.

L’élégance de la literie, avec l’effet « whaou » que pourrait susciter un tel article, augmente la valeur perçue du produit.

Le surmatelas et la protection contre des facteurs extérieurs

Le surmatelas permet de protéger davantage le matelas – contre la déformation, les odeurs ou encore le souillage : il est plus simple de changer seulement le surmatelas que de changer de literie (ce qui coût bien plus cher).

Le surmatelas et le mal de dos

Quel surmatelas choisir pour mal de dos ? Sur ce point, notre réponse est plutôt directe. Si vous avez un mal de dos ou souhaitez préserver votre dos, le surmatelas n’a que peu d’utilité.

Nous vous suggérons ainsi de résoudre le problème à la racine (si cela est posssible) en changeant de matelas.

Nous vous en disons plus dans un autre guide sur quel matelas pour mal de dos.

Ce sont des raisons sonnantes très théoriques qui sont mises en avant par les vendeurs pour amener les clients à un surmatelas. Ce sont des discours qui peuvent sembler stéréotypés visant ce que le client recherche dans sa perception et non ce qui est bon pour son confort (et son portefeuille).

Dans la pratique, le surmatelas ne change toutefois rien au niveau du maintien de la colonne vertébrale.

Le surmatelas procure-t-il à l’usage les avantages théoriques qu’on lui prête ? Si le matelas est intrinsèquement bien conçu dès le départ, un surmatelas devrait-il être nécessaire ? Même le surmatelas correspond esthétiquement aux standards du consommateur, est-il pour autant confortable ?

Prenons maintenant un peu de recul par rapport à ces trois arguments qui incitent à s’équiper d’un surmatelas.

Viser l’accueil qui vous convient le mieux sans ajouter d’artifices

Le sur matelas joue le rôle de couche de contact la plupart temps. Il se doit alors d’avoir une incidence positive sur l’accueil du matelas.

Or si le matelas est nouveau, l’accueil ne devrait pas avoir besoin d’être modifiée. Ou le matelas ne serait-il pas suffisamment de qualité au terme de confort pour avoir à rajouter en plus un sur-matelas ?

Nous vous suggérons de choisir une literie adaptée à vos besoins et votre confort, plutôt que de rajouter un artifice afin de réajuster votre sensation de confort.

Aussi si le matelas peut se refaire comme le matelas en laine par exemple, l’accueil devrait pouvoir s’ajuster pour repartir comme neuf. À moins que le matelas ne soit pas réparable.

Ainsi se confectionner une literie sur-mesure qui se réfectionne, comme le font les artisans matelassiers Le Briand, présente l’avantage de pouvoir viser au mieux un niveau d’accueil personnalisé, sans surcoût lié à l’achat d’un surmatelas.

En tant que couche de contact, rien ne justifie que le surmatelas soit indépendant du matelas lui-même.

Les implications de l’argument hygiéniste

En cas de déformation, un sur-matelas ne répare pas le matelas déformé. Si le matelas est vétuste, le surmatelas suit la forme creusée de celui-ci sans résoudre les problèmes.

Quant à l’argument hygiéniste comme écran entre le corps du dormeur et le matelas lui-même, il est souvent avancé par les vendeurs de matelas pour orienter les consommateurs vers l’achat d’un tel dispositif de literie :

« Vous pouvez changer votre sur-matelas plus souvent que le matelas lui-même pour lui offrir une seconde vie en rétablissant son confort initial. »

Dans de nombreux cas, cet argument devient toutefois difficilement soutenable au moment où nous faisons le calcul du prix de revient sur la durée de vie du matelas.

Changer le sur-matelas aussi souvent que nécessaire coûte plus cher que de changer de matelas à une fréquence raisonnable (tous les 8-15 ans en fonction des conditions de conservation).

Face à la recherche d’un couchage toujours plus cocoon et toujours plus respirant, s’équiper une literie artisanale et naturelle qui se rénove peut faire encore plus de sens.

Si vous souhaitez lui offrir une seconde vie, le matelas en laine est une solution: le réfectionner permet de lui redonner ses qualités initiales en évitant d’avoir recourt à un sur-matelas.

Enfin, le cas du sur-matelas intégré est une aberration, notamment pour des raisons d’hygiène et d’entretien d’un matelas. C’est donc moins facile au moment de nettoyer sa literie et lutter les nuisibles.

Quelques cas exceptionnels où le sur-matelas peut avoir une utilité

Même si nous n’encourageons pas le sur-matelas et son utilisation car il est souvent le signe, par exemple, d’un accompagnement insuffisamment poussé et/ou d’une compréhension partielle des critères de confort du client, en amont de la production de la literie.

Quand il est impossible de faire sans, nous ne nous obstinons pas dans une direction. Il y a toujours des exceptions. Et nous avons une démarche résolument tournée vers le consommateur. Il ne s’agit pas de se détourner du sur-matelas coûte que coûte, surtout s’il peut avoir une utilité.

Voici quelques scénarios où le sur-matelas peut faire du sens :

Enfin si vous avez une question plus pointue, technique ou pour laquelle vous n’avez trouvé aucune réponse satisfaisante sur internet ou ailleurs, n’hésitez pas à interpeller le fabricant de matelas sur Facebook Messenger ou sur WhatsAPP ou par e-mail contact@le-briand.fr.

Pour conclure sur le sur matelas

L’existence de ce type de produit sur le marché répond d’avantage à une démarche marketing qui cherche à obtenir une augmentation de l’ardoise moyenne.

Si un matelas est bien de qualité, il doit se suffire à lui-même, sans la nécessité d’ajouter des articles d’ajustement.


Tous les autres conseils et guides pratiques sur votre literie