Catégories
Sommier

Comment fabriquer un sommier tapissier ?

comment fabriquer un sommier tapissier | la caisse nue du sommier tapissier
La caisse nue du sommier tapissier ou cadre en bois

Informations pratiques sur le sommier tapissier

Qu’est-ce qu’un sommier tapissier ?

Le sommier tapissier est un sommier enveloppé d’un tissu.

C’est aussi l’élément du lit qui matérialise sa face plane. Le confort du couchage est aussi dû au sommier qui soutient durablement votre matelas.

Avant de détailler la fabrication d’un sommier tapissier à ressort, nous vous proposons d’en savoir sur ce dernier au travers une présentation en profondeur.

Comment est fait un sommier tapissier à ressort?

Le sommier tapissier à ressort est composé de:

  • ressorts bi-coniques à gros fils
  • bois massif
  • fibres naturelles de lin brut
  • enveloppe de tissus ou texture diverses (cuir, daim, etc..) suivant la demande

Un sommier tapissier à ressort est donc fait différemment du sommier tapissier à lattes.

Quel bois pour faire un sommier ?

Les artisans matelassiers Le Briand utilisent du peuplier comme bois pour concevoir la caisse du sommier.

En effet, le peuplier bénéficie d’avantages significatifs par rapport aux bois dit durs (chêne, hêtre, châtaigner…)

  • moins coûteux
  • moins dense tout en ayant une excellente tenue mécanique

Il plie mais ne case pas. Et lorsqu’il casse, contrairement à un bois résineux, la cassure ne présente aucune denture aigüe, ce qui serait dangereux.

Enfin, c’est un bois tendre dans lequel les clous s’incrustent dans la profondeur de la fibre. L’assemblage à clou reste solide dans le temps, et ce sans aucun usinage des pièces autres que leurs coupes, ni collage, ni assemblage complexe.

Tout ceci permet de fabriquer des caisses de sommier:

  • légères
  • bon marchées
  • solides
  • silencieuses à l’usage (pas de claquement des ressorts sur le bois pas de grincement du bois lui-même si la caisse se courbe légèrement dans le cas où la surface d’appui n’est pas parfaitement plane…)

Les étapes de fabrication d’un sommier tapissier

Comment fabriquer un sommier tapissier à ressort ?

Si vous souhaitez un sommier qui vous durera longtemps, nous vous invitons à vous rapprocher d’un matelassier.

La confection d’un sommier est réalisée à partir d’une caisse en peuplier qui est un cadre en bois avec ses bars (6-8 bars).

C’est la structure de base du sommier tapisser qui est faite par un ébéniste ou une entreprise spécialisée.

Plus il y a de barres, plus il y a de ressorts et donc plus le sommier est dur. Le nombre de rangées de ressorts détermine la fermeté du sommier.

Clouer les ressorts bi-coniques à gros fils à la caisse du sommier

Un grillage munit de gros ressorts est tendu sur la caisse du sommier.

La caractéristique de la caisse nue du sommier tapissier
Il y a au minimum 1/4 de vides par rapport à la surface planchée laissant des jours entre les planches pour permettre au matelas de s’aérer et d’évacuer l’humidité dégagée par les corps.
comment fabriquer un sommier tapissier | clouer les ressorts à la caisse du sommier

Les ressorts de tailles différentes en fonction de l’épaisseur du sommier sont cloués sur les barres de la caisse du sommier.

Les ressorts sont fixés avec des conduits (clous cavaliers ou crampillons) tout autour de la caisse.

Les ressorts sont ensuite chassés avec de la mousse de récupération afin d’éviter qu’ils talonnent à l’usage (bruit ou grincement).

Guinder des ressorts

Ces ressorts sont ensuite solidarisés les uns aux autres par un entrelacs de cordage. C’est le guidage.

guinder les ressorts

Ces ressorts sont en effet noués, reliés et solidarisés les uns aux autres par un entrelacs de cordage, ce qui permet de faire que chaque ressort fonctionne en compression, c’est-à-dire sans torsion.

C’est ensuite l’étape du guindage: les ressorts sont fixés entre-eux et au sommier, à des ficelles. On utilise soit la ficelle de chanvre, soit la ficelle de nylon plus résistante.

Le guindage permet d’amener et de maintenir les ressorts à la hauteur des taquets du cadre du sommier et de les rendre solidaires.

Le passage des cordes sur les pavillons des ressorts forme qui sera ensuite recouverte d’une toile forte, à la dernière étape👇👇👇.

La corde une fois tendue est passée autour d’une semence appointée sur les traverses en du sommier. C’est à ce moment-là qu’elle est enfoncée.

Ajouter d’une nouvelle couche de garniture

Après guindage, une nouvelle couche de garniture constituée de fibre de lin brut ou de chanvre est ajoutée.

Cette couche de garniture s’appelle l’étoupe.

Que des matériaux naturels et écologiques !

Réaliser le bourrelet

Un bourrelet rempli d’étoupe est constitué tout autour du sommier. Il est piqué pour lui donner la forme ronde.

Pourquoi faire un bourrelet ?

Il permet de faire un « nid », une sorte de cuvette, pour garnir le sommier d’étoupe. Il « tient » le bord du sommier.

Lorsque cette cuvette est remplie d’étoupe, il n’y qu’à mettre le coutil 👇👇👇.

Parementer le sommier

La caisse du sommier est recouverte d’un tissu d’ameublement décoratif (ou coutil). Il est fait de fil de chanvre ou de lin.

Cela permet de personnaliser le sommier d’un point de vue esthétique afin qu’il s’intègre à la finition du lit et à la décoration de l’espace.

Tendre la toile finale

Une toile forte est fixée. C’est une toile de juste dont les fils sont tissés très serrés. Elle est « raide » et dense. Elle est en crin.

Elle assure la séparation entre l’étoupe et les ressorts.

Comment fabriquer un sommier tapissier en vidéo

Les ateliers Le Briand nous montre comment ils confectionnent des sommiers naturels, écologiques et durables dans la plus pure tradition française.

Comment refaire un sommier ?

La réfection d’un sommier consiste à dégarnir le sommier pour amener le bois de sa structure à nu.

Au-delà de la fabrication d’un sommier tapissier, celui-ci peut être réparé pour repartir comme neuf.

Pour en savoir plus sur la réfection d’un sommier tapissier, ce sont les ateliers Le Briand qui nous en disent plus.


Toutes les autres conseils et guides pratiques sur votre literie