Categories
Matelas

12 inconvénients du matelas en laine tout en nuance

Les détracteurs de la literie artisanale, naturelle et française ont la fâcheuse tendance à insister d’avantage sur les inconvénients plutôt que sur les avantages du matelas en laine, et tout ça sans aucune nuance.

Souhaitant replacer la literie artisanale, naturelle, écologique, durable et française comme alternative plus que pertinente pour dormir toujours plus confortablement, nous souhaitons ici ne pas occulter les inconvénients du matelas de laine, mais aussi apporter de la nuance.

Aborder les inconvénients sans tabou permet de :

  • mieux appréhender le produit et sortir de la posture psychologique qui bloque l’exploration de cette solution.
  • ne pas perdre de temps si un élément est rédhibitoire.
  • faire un choix de manière informée

Avec l’expérience du fabricant de matelas, nous sommes allés au-delà des ressorts subjectifs et des a priori associés aux inconvénients d’un matelas en laine :

  1. L’image d’un objet « patrimonial »
  2. L’épaisseur
  3. L’état de surface
  4. La fermeté
  5. La peur des petites bêtes
  6. Le prix
  7. Les temps chauds
  8. Le sommier associé
  9. Le creusement
  10. La période rodage
  11. L’entretien
  12. Le poids

L’image patrimoniale

C’est un (mauvais) souvenir pour bon nombre de consommateurs qui ont dormi sur une literie traditionnelle.

Et le souvenir qu’ils en gardent est souvent contrasté, parfois bon et parfois mitigé.

Il y a ceux qui y pensent comme Proust à la madeleine des dimanches matins à Combray, et les autres qui se souviennent de nuits cauchemardesques dans des lits défoncés.

Dans ce second cas de figure (mauvais souvenir), c’est en général dû au fait que les matelas n’ont jamais été refaits.

Un souvenir hautement subjectif

C’est un critère éminemment subjectif. De gustibus non disputandum est.

Certains associent le matelas de laine à une situation d’inconfort, à cause des lits défoncés de la maison de la grand-mère.

Comme tout matelas qui est mal entretenu.
Comme tout matelas qui subit des conditions d’utilisation en dehors de la normale.
Comme tout matelas qui repose sur un sommeil défaillant.
Comme tout matelas

Certains l’associent à un objet désuet qui n’existe que par son ancrage traditionnel et ancestral alors que d’autres ✅ s’en détachent.

Cette image peut aussi avoir un côté rassurant ✅. Vous savez de quoi le matelas est constitué, d’où il vient, comment et par qui il a été réalisé.

C’est plutôt dommage de se couper de toutes les qualités de la laine, notamment sur la santé, au seul motif de sa réputation archaïque alors le matelas en laine peut aussi apparaître aussi comme un objet pleinement dans l’air du temps puisque ✅ sa production embrasse des enjeux modernes et des attentes contemporaines :

  • limiter l’impact de notre quotidien sur notre environnement – vive le recyclage ! vive les circuit-courts !
  • soutenir à l’économie locale
  • valoriser l’artisanat national
  • résister au consumérisme et l’obsolescence programmée

Pour vous faire votre propre opinion, vous pouvez aussi aller faire un tour sur les retours et les avis des clients des ateliers Le Briand

L’épaisseur du matelas de laine

Depuis les années 1990, les matelas sont apparus de plus en plus épais, notamment avec l’invention et l’intégration par les industriels du surmatelas.

Cela s’est justifié comme une manière raisonnable de revenir à toujours plus de fermeté. Ce tour de force leur a permis au passage de gonfler la facture.

S’est répandue alors l’idée suivante (sûrement en partie sous l’impulsion de l’industrie de la literie) : plus le matelas est épais, plus il est ferme et donc plus il est confortable.

Or l’épaisseur d’un matelas de laine est généralement comprise entre :

  • 15 cm – 19 cm, mesuré de bourrelet à bourrelet
  • 18 cm – 22 cm, en prenant en compte le bomber

Ce qui est en dessous des standards de la grande distribution dont le marché est inondé.

Malgré cela, dormir sur un matelas en laine, c’est créer les conditions optimales pour avoir un sommeil profond et réparateur.

Le matelas en laine tord le cou au mythe de l’épaisseur. L’épaisseur n’a donc pas d’influence sur le confort du matelas lorsque celui-ci est bien fait. L’épaisseur du matelas en laine présente même un optimum : faire plus épais coûterait plus cher ❌, mais surtout serait moins confortable ❌.

Certains disent que deux matelas avec des épaisseurs différentes (à noyaux de densités égales) ne tiennent pas pareil dans le temps. L’épaisseur pourrait avoir une influence sur la durée de vie du matelas mais cela reste encore à démontrer.

Si vous avez besoin d’un matelas en laine plus épais, c’est bien sûr possible puisque la literie artisanale et naturelle est fabriquée sur mesure.

En tout cas, il s’agit d’avoir un peu plus de perspective critique sur ce paramètre qui retient souvent l’attention des consommateurs.

L’état de surface

Surface capitonnée | Avantages et inconvénients du matelas en laine

Du fait du capitonnage, la surface d’un matelas de laine est bosselée.

Il y a des creux et des bosses.

Certaines personnes ont peur de le ressentir en dormant.

Le capitonnage est important car il permet d’ajuster la fermeté du matelas.

Alors que cet aspect extérieur peut paraître déconcertant, le linge de lit qui enveloppe le matelas de laine permet progressivement de moins y penser (première étape pour minimiser tout biais cognitif).

C’est en tout cas ce que nous recommandons. Les bosselures ne sont donc plus visibles avec un linge de lit.

Concernant la sensation au contact, pas d’inquiétude non plus ! C’est une question d’habitude. Après quelques nuits, on s’y fait rapidement, comme en témoignent certains.

Pour mieux appréhender “la première fois”, nous vous invitons à lire ces conseils et ces informations pratiques sur la période de rodage.

La fermeté

Dans la même veine, il y a un autre élément, lié à la sensation de confort qui est généralement mentionné dans les aspects négatifs du matelas en laine : la fermeté.

Certains dormeurs affirment qu’il est trop ferme. D’autres vont même plus loin en le déconseillant pour les personnes souffrant du dos.

Face à ces affirmations, la nuance que souhaite apporter le fabricant de matelas est la suivante : le matelas en laine est généralement fabriqué à la main, à l’unité et à la demande.

Tout fabricant de matelas avec le souci du travail bien fait prend le temps d’écouter votre besoin pour ensuite réaliser un matelas sur mesure, ajustable aux préférences de chacun.

Si vous vous rendez chez un fabricant spécialisé dans ce type de literie, vous pouvez donc personnaliser le degré de fermeté du matelas en laine pour qu’il corresponde à vos besoins.

Cette approche sur mesure comme le pratiquent les artisans matelassiers Le Briand offre le plus de garanties pour adapter le niveau de fermeté à ce qui vous convient.

Le niveau fermeté (moelleux ou dureté) est aussi fonction du sommier sur lequel repose le matelas.

Concernant le cas des dos douloureux, c’est une question qui mérite un exam plus approfondi pour apporter de la perspective. Dans un autre article, nous penchons sur le sujet en soutenant que le matelas en laine a des qualités à faire valoir pour soutenir votre dos.

Pour un matelas en matelas, la fermeté est par nature personnalisable lors de la fabrication.

Certains fabricants proposent même d’affiner la fermeté du matelas une fois la fabrication terminée pendant la période de rodage. Cet ajustement en aval de la fabrication est bien plus à la marge que pendant la réalisation.

Cette opportunité ne doit toutefois pas être négligée.

Ainsi même si la fermeté n’est toujours pas à votre goût en aval de la réalisation, le fabricant de matelas devrait avoir plus d’un tour dans son sac pour ajuster le tir.

Pas de panique côté fermeté ! Le matelas en laine sait avant tout faire preuve de souplesse.

La peur des acariens et des petites bêtes

Ce sujet ne devrait même pas être présent dans cette liste car ce n’est pas un inconvénient. C’est une idée reçue.

Toutefois, les consommateurs nous soumettent de ce sujet. Il convient alors de le dénouer.

La technologie traditionnelle à la base du matelas en laine n’attire pas plus les parasites que les autres technologies.

Rien ne le prouve.

Dans l’imaginaire de certains consommateurs, une literie traditionnelle, c’est plein d’insectes nuisibles.

Les punaises, c’est un phantasme, mais surtout les acariens. C’est aussi une vision erronée.

L’acarien est un arachnide microscopique. Dans nos lits, il se nourrit de nos squames épidermiques, se réchauffe à notre contact, et profite de notre sudation. La chaleur et l’humidité favorisent le développement d’un microchampignon, avec lequel l’acarien vit en osmose.

Le champignon pré digère nos squames, et favorise la reproduction de l’acarien. Ensuite, les problèmes d’allergie ne sont pas directement liés au contact ou à la proximité de l’acarien, mais à ces déjections quand nous les respirons.

Il résulte de ça que les acariens prolifèrent dans les premiers millimètres de molleton de la surface supérieure de tout le matelas. Quelle que soit la technologie !

Le prix

C’est un préjugé tenace qui a été et est très préjudiciable à la literie artisanale, naturelle et française.

Face à cette idée fabriquée d’un produit très peu inclusif au regard de son prix d’achat qui s’est largement répandue, aucun effort pédagogique n’a été produit pour donner de la perspective aux consommateurs.

Beaucoup de consommateurs considèrent le prix comme un critère relativement important. Il faut qu’il soit en phase avec le budget.

Nous sommes pleinement conscients de l’impact sur le budget que représente un tel choix de literie, surtout en cette période.

Le prix facial est un frein qui peut parfois s’avérer fatal. Toutefois, avant de vous arrêter au prix d’achat (l’investissement initial), prenez un peu de temps pour regarder le prix d’usage.

Le matelas est-il si cher ?

Pas tant que ça si vous comparez prix d’usage et le prix d’achat.

Nous sommes bien conscients que le prix « facial » 🏷️ de la literie traditionnelle est sensiblement supérieur à un “premier prix” du marché.

Pour comparer les différentes literies en termes de coût, nous vous conseillons de regarder du côté du prix d’usage qui prend en compte les qualités extraordinaires et la durabilité d’un tel article ✅.

Les ateliers Le Briand l’ont d’ailleurs détaillé la différence entre le prix d’usage et le prix d’achat.

Les temps chauds

C’est une contre-vérité.

Bien au contraire, le matelas en laine vous conserve au frais l’été grâce aux capacités de régulation hygrométrique de la laine.

Retrouvez les avantages de la laine au service du sommeil.

Le sommier associé

C’est à nuancer.

Vous n’êtes pas contraint d’associer le matelas en laine à un sommier tapissier traditionnel à ressort.

Dans le temps, nos aïeux choisissaient cette association pour 2 raisons essentiellement :

  • Les autres technologies de sommier n’existaient pas encore ou n’en étaient qu’à leur balbutiement
  • Les bienfaits d’un confort de couchage plus en souplesse

Ce couple matelas en laine – sommier tapissier à ressort n’est pas une obligation. Cette croyance ancienne s’est ancrée dans nos aprioris.

Il n’y a pas de règle concernant le sommier à associer au matelas en laine.

Selon le sommier, le confort/l’expérience de couchage sera différent.

En termes de confort, les lattes raffermissent l’ensemble (matelas + sommier).

Si vous recherchez au contraire plutôt de la souplesse, le sommier à ressort fait alors plus de sens.

Les critères les plus importants concernant la structure sur laquelle repose le matelas en laine sont les suivants :

  • Assurer une fonction de suspension en synergie avec le matelas
  • Accueillir le matelas sur une surface plane sans creux ni bosses béantes
  • Faire circuler l’air sous le matelas

Le creusement

C’est une contre-vérité.

Le matelas en laine ne se tasse pas s’il a été fait dans les règles de l’art et avec les précautions nécessaires face aux lois de la physique.

Comme tous les autres matelas, s’il est légèrement tassé/marqué, rien de bien grave.

La période au rodage a pour objectif d’estomper le bombé de manière harmonieuse, en le retournant régulièrement.

Au cours de son existence, si l’affaissement forme un creux, une cuvette, de chaque côté des dormeurs ou si le rebondi du matelas en laine s’affaisse ou si une situation d’inconfort se fait sentir, il ne faut plus attendre.

Les couches extérieures composant le matelas subissent des contraintes quotidiennes, notamment avec votre sudation.

Si vous souhaitez maximiser l’espérance de votre matelas, quelque soit la technologie, retournez-le.

Le rodage du matelas

Vous l’aurez compris. Le matelas vient avec quelques précautions d’entretien.

Des réflexes sont à adopter dès les premiers moments d’utilisation pour le roder.

Le phénomène de rodage (du matelas principalement) peut donner lieu un moment de flottement, notamment par rapport aux dimensions du matelas qui prend sa forme définitive lors de la période rodage.

Lorsqu’un matelas vient d’être façonné, que se soit en neuf, ou en réfection, ces dimensions sont inférieures à celles attendues. Il est aussi un peu plus épais, et un peu plus bombé que ce qui a été initialement prévu.

Il faut une période de rodage de plusieurs semaines, pendant laquelle du seul fait de dormir dessus, la garniture se met petit à petit en place. Le matelas reprendra sa dimension prévue et les reliefs s’estomperont au bout de 3 à 6 semaines d’utilisation régulière.

La taille du matelas en laine se stabilise selon la taille finie souhaitée après quelques semaines d’usage.

Le garnissage principal qu’est la laine est en effet une matière “vivante”.

C’est vous qui finissez la fabrication du matelas en dormant dessus.

Plus concrètement, lorsqu’il sort des ateliers, il est un peu plus épais et un peu moins large que ce qui était prévu.

C’est normal.

Il prend sa forme définitive à l’usage lorsque vous dormez.

Ce n’est pas un problème puisque c’est un changement que nous anticipons au moment de la fabrication pour que vous ayez au final la taille souhaitée.

Il prend la taille finie que vous souhaitiez à la fin de la période de rodage.

Dès cette période de rodage, il s’agit de prendre les réflexes d’entretien de votre matelas en laine.

Astuces pour minimiser la période de rodage

  • retourner régulièrement le matelas de laine
  • mettre le matelas sur une surface rigide et plane et marcher à petits pas dessus

L’entretien

Le matelas en laine a besoin d’être retourné de manière régulière.

C’est l’occasion d’une séance d’exercice, et ce pour le bien de votre sommeil.

Le matelas en laine doit être retourné régulièrement pour permettre une usure répartie sur l’ensemble.

Les premières semaines d’utilisation du matelas (la période de rodage) font l’objet de séance d’exercice plus régulière puisqu’il faut le retourner quotidiennement (ou moins 3-4 fois par semaine).

Lors de la période de rodage, chaque mouvement du matelas est l’occasion de faire toujours plus corps avec votre compagnon de nuit.

Après la période de rodage, il s’agit de le retourner au moins 1 à 2 fois par mois. Cela se synchronise généralement avec le changement des draps.

Un peu de sport ne peut pas faire de mal. C’est une contrainte qui s’avère donc plutôt bonne pour la santé physique.

Le poids

Comme nous venons le voir, le matelas en laine a besoin d’être entretenu, et notamment de le retourner régulièrement.

Nous attirons votre attention sur ce point surtout pour les grandes largeurs.

Plus le matelas en laine, plus il est lourd, plus il peut être difficile de le manipuler.

Si le poids est un frein, nous pouvons orienter vers des matelas jumeaux. C’est un matelas en 2 parties qui s’assemblent avec une fermeture éclair pour ne pas sentir la frontière entre les deux matelas.

Quelques astuces pour le retourner avec un minimum d’effort :

  • Pour la manipulation “pied-tête”, il s’agit de faire tourner le matelas sans le soulever. On le fait coulisser de manière circulaire.
  • Pour la manipulation “recto-verso”, avec les poignées sur le côté, vous le soulevez tout en le laissant reposer sur le sommier. Ensuite vous le maintenez droit sur le sommier (perpendiculaire) tout en passant de l’autre côté du lit. Vous le faites basculer gentiment de l’autre côté.

C’est l’occasion d’un peu d’exercice physique. Cela ne fait pas de mal la plupart du temps.

Pour conclure sur les nuances apportées aux inconvénients du matelas en laine

Après l’examen exhaustif des inconvénients du matelas en laine, nous pouvons avancer, de manière la plus objective possible, que ces derniers ne sont pas insurmontables.

Ils ne reposent pas sur des faits contraignants.

Rien de sorcier.

Les inconvénients sur le matelas en laine qui circulent sur internet ou ailleurs reposent essentiellement sur des ressorts subjectifs, des préjugés ou même des mythes, qui peuvent être nuancés si le consommateur est accompagné selon une démarche pédagogique en toute intégrité.

C’est pourquoi les ateliers Le Briand ont mis en place :

Bien sûr la question du prix d’achat peut représenter un aspect, plus objectif, bloquant (surtout au vu de la conjoncture économique actuelle).

C’est en effet un investissement initial important (nous en sommes conscients) qui doit être envisagé dans la perspective du temps long compte tenu de la longévité de ce type de lit. Nous vous recommandons de le considérer comme tel pour une évaluation la plus exhaustive possible des différentes options de literie.

Ainsi, pour rendre cet objet, si essentiel à la santé, le plus accessible possible, les ateliers Le Briand pratiquent le juste prix.

Pour aller encore plus loin dans votre réflexion au moment de choisir votre literie, nous vous avons préparé quelques comparatifs entre plusieurs catégories de literie :

En savoir plus sur le matelas en laine de mouton


Tous les autres conseils et guides pratiques sur votre literie